Nice Matin : 4/01/2009

Page 1 de l’article de Nice-Matin
Page 2 de l’article de Nice-Matin

42 commentaires pour “Nice Matin : 4/01/2009”

  1. Claire Brondex dit :

    Super , continuez à vous battre , on vous suit avec attention , ne laissez pas passer ça au Conseil General

  2. Eric V dit :

    Entre Fernandel Estrosi et Golum Ciotti nous avons interet à être extremement vigileants car ces 2 la sont des roublards avérés capables de tout pour satisfaire leurs amis. Comme par exemple Gaston Franco le président du parc du Mercantour qui se met en transes à l’idéee des retombées financières que pourrait lui rapporter ce sentier inutile !!!

  3. TIREFORT Philippe dit :

    La nature na certainement pas besoin d’aménagements aussi lourds, c’est elle, puis nous qui en subissons les conséquences.L’homme ne peut s’empêcher d’aménager toujours plus loin, toujours plus haut.Quant on prend un peu de recul je pense qu’il serait sage de conservé des sites vierge de tout impacts humain. Ce même humain qui est une catastrophe pour notre lieu de vie: LA TERRE!
    Je suis donc TOTALEMENT contre c’est aménagement qui n’a pas lieu d’être!
    Cordialement
    Philippe TIREFORT.

  4. ledauph dit :

    Du lointain de mon Dauphiné je suis votre lutte exemplaire qui semble rencontrer quelques succés. Jolie page et article de bonne tenue de votre feuille locale. Bravo à vous, et bonne continuation. Courage!

  5. grandgirard dit :

    bravo vigilance mercantour !

    la lutte continue

    à vous de jouer

    je vous soutien

  6. VERNIER François dit :

    De ma lointaine Lorraine, je suis votre combat et le soutiens de toute mes forces. Nous combattons également dans notre région où des projets menés par des politiques peu scrupuleux, et nous n’en manquons pas aussi ici, menacent des milieux naturels pour développer des équipements totalement inutiles. Et dire que la France s’est engagée à arrêter la perte de la biodiversité d’ici 2010 (demain).

    Bien cordialement

    François VERNIER

  7. Randonner dans le Var dit :

    Nous suivons cela avec attention : la promotion de la randonnée, comme la défense de l’environnement et la préservation de la biodiversité sont nos buts.

    En tout il y a une limite. Elle est peut être culturelle !

    Cordialement

  8. Yohann dit :

    L’aménagement de nouveaux chemins ne peut pas être sans impact sur l’environnement. Arrêtons de dire que des projets peuvent être écologiquement viables quand ils ne sont que dans le but d’un développement touristique. Ce projet ne servira qu’à remplir les tiroirs caisses de quelques élus du département (!). Département d’ailleurs qui est loin d’être le plus pauvre de France. Ce projet n’a pas lieu d’être. Arrêtons de détruire en toute impunité ce que nous allons léguer à nos enfants.

    Au départ c’était un chemin, puis un sentier, et puis… une route : le col de la bonette

  9. rolandro dit :

    A l’heure où tout semble possible à une faction arrogante de prétendus dirigeants qui veut nous enfermer et nous tondre comme des moutons il me plaît que ce soit sur le tarrain de la Nature, de la Montagne, que se dressent des forces d’opposition à ceux qui, même en ces lieux si éloignés pourtant de leur monde d’argent et de pouvoir, veulent laisser leur empreinte de prédateurs.

  10. Eric Widehem dit :

    Il y a clairement deux clans:
    d’une part, ceux qui l’aiment, qui la pratiquent, qui regardent, qui voient sa beauté, sa fragilité,
    d’autre part, ceux qui se regardent, qui s’écoutent parler, qui s’aiment, qui survolent la montagne, s’y promènent rarement (mais se disent montagnards car ils ont l’habitude de mentir), qui ne voient rien en dehors de leur réussite personnelle, bravo!
    Vive le projet alternatif! Restaurons aussi le patrimoine départemental “redoute des Trois communes”, “camp des fourches”, “hameau de reveston”… Batisses existantes faisant partie de notre histoire, refuges potentiels, altitudes et accès plus adaptés aux publics.

  11. MALTHIEUX dit :

    Bonjour,
    Méfiance et courage,
    il n’y a aucune honte à apparaître comme un écologiste radical, le sentiers de rando dans le 06 il y ena largement ce qu’il faut et les refuges itou si tant est que l’on veuille bien encore parler de refuge et non d’hôtel
    rien ne peut justifier la destruction d’espèces protégées
    face à la pression croissante que subissent les milieux naturels (conséquence de cette sacro-sainte croissance, fut-elle durable elle n’en est pas moins poison) il n’y a aucune honte à enfin poser la vrai question de savoir quelle place laisse-t-on à la nature et au “Wilderness”
    le principe de non-intervention et de pénétration mimimum devrait un jour être abordé sans aucun parasitage commercial sous-jacent.
    A bon protecteur, salut

  12. chalvet dit :

    Il ne faut interrompre cet aménagement qui engendrera des dérangements de plus. Le projet alternatif (mot à la mode pour faire passer tout et n’importe quoi) ne doit pas voir le jour non plus. Laissons la nature tranquille, elle n’a pas besoin qu’on “l’aménage”. Il faut une faune sauvage, des forêts sauvages, des grands prédateurs, des zones humides… Pourquoi vouloir jardiner les paysages ? POur l’argent évidemment et parceque l’hiomme ne supporte pas le sauvage, il lui faut tout maitriser, tout aseptiser, tout mettre en forme, tirer au cordeau, réguler, bétonner… Il faut que l’homme cesse de miter l’espace et détruire les milieux uniquement à des fins économiques. Gardons bien à l’esprit que le tourisme et les sports natures aussi peuvent être nuisible. STOP, STOP et encore STOP !
    Michel CHALVET

  13. apiours dit :

    je continue à être totalement opposé à ce projet, qui ne peut en aucun cas comporter un reel interet pour la montagne et notre environnement.
    qui peut douter qu’il n’y a pas des interets et des calculs de copinage derriere cette operation..
    bon courage

  14. maryse dit :

    Ils lancent à la hâte le projet et les travaux. Puis devant l’hostilité, ils proposent de négocier les conditions. Mais le projet n’est pas suspendu, il est en général revu à la baisse, mais il se poursuit, c’est une vieille stratégie politique.
    La nature doit se vivre et se découvrir sans aménagement, sinon ce n’est plus la nature, c’est un disneyland, un parc à touristes, plein de sollicitations commerciales.
    Je vis dans les montagnes du Vercors et de là, j’observe et soutiens votre lutte. Bon courage

  15. philippe dit :

    bonjour,
    ils ont de plus l’intention de faire une course à pied comme le tour du mont blanc qui rassemble quelque 4000 coureurs avec l’impact que ça peut engendrer sur l’environnement sans compter l’impact de l’organisation.
    A prendre en compte
    a bientôt et bon courage.
    Heureusement qu’il y a des gens encore comme vous pour laisser un petit quelque chose à nos enfants sinon ils ne leur restera que des belles photos.

  16. Bruno dit :

    Bon courage à vous, nous avons tous nos combats contre l’arbitraire si récurrent de choix politiques “parce qu’il faut prendre ses responsabilités” (donc rester arbitraire). Hallucinant !

  17. Lucien de Paris dit :

    Bonjour et meilleurs voeux à tous et plus particulièrement à Vigilance Mercantour qui par son combat quotidien nous informe sur les méfaits de l’homme sur la nature, ou il n’est pas facile de cohabiter.
    Merci de vos actions qui j’espère trouvera une alternative à la bêtise politicienne et ne laissera pas la terre à une poigné d’affairiste.

    Cordialement
    Lucien Masson

  18. MASSABO Gregory dit :

    Bravo et soutien total au collectif.
    Encore une fois, hélas, dans notre département on peut constater la manière d’agir des décideurs politiques plus intéressés par leur intérêt personnel que par celui de leurs concitoyens voire, et c’est plus grave dans le cas qui nous interesse, que celui de la nature et du patrimoine exceptionnel que représente le Mercantour.

    Le plus dramatique dans cette histoire c’est que ces “élites” oublient la vocation première du parc qui est la protection de la nature.

    Messieurs les politiques “bling-bling”, le meilleur moyen d’aider la nature c’est de ne plus y toucher.
    Quand vous aurez compris cela alors…

  19. bollaro franca dit :

    Basta! il y a assez de dévastation dans les montagnes!!

  20. François dit :

    D’après l’article de la première page, une avalanche a déjà détruit une partie du sentier tracé en septembre 2008. Une avalanche ? Les autorités qui ont accepté, lancé ce projet qui n’est pas du tout nécessaire, sont-elles donc bêtes à ce point pour envoyer des gentils randonneurs à la mort ? Si nos anciens, pour reprendre le terme de l’article, n’ont pas jugé utile de tracer un sentier dans cette région, c’est qu’il y avait une raison, n’est-ce pas ? Les décideurs feraient bien de ne s’occuper que des domaines qu’ils maîtrisent. Heureusement que la Nature donne parfois des avertissements !

  21. claude Bouteiller dit :

    On en a assez de ces apprentis sorciers qui ramènent tout à la rentabilité et au profit , on a massacré le massif du mont blanc, Chamonix est un nid de pollution ,camions, hélicoptères,façonnage des pistes , aménagements,remontées mécaniques ,quand va donc cesser ce grand cirque au détriment de la nature et de l’environnement ??

  22. M dit :

    Les réponses de Mr Ciotti sont navrantes: tant de mauvaise foi avec autant d’aplomb…

    ON NE LACHERA RIEN !!!

  23. Georges JADOT dit :

    Bonjour de la Bourgogne,

    Etant randonneur en montagne depuis des dizaines d’années, j’ai parcouru la montagne sur les sentiers aménagés et entretenus par le CAF, FFrandonnée ou d’autres associations de bénévoles locaux. Ces sentiers empruntent les anciens chemins muletiers sans porter atteinte à l’environnement. Les gîtes ne sont pas des hôtels de luxe et c’est très bien ainsi. Faire sa toilette à l’eau froide n’a jamais fait de mal à personne. Messieurs les élus, coupeurs de rubans, n’essayez pas de voler la vedette aux associations de bénévoles qui savent faire beaucoup mieux que vous avec moins de moyens. Sans eux la France serait en panne. Contentez-vous donc de leur apporter le peu de soutient financier qu’ils vous demandent et tout ira bien.

  24. MAIGRE Pierre dit :

    Natif et amoureux des Alpes du sud , je découvre chaque année avec émerveillement le Parc du Mercantour. Les installations simples qui existent sont suffisantes pour aller à la rencontre d’une flore et d’une faune exeptionnelles, de paysages dont la beauté est à couper le souffle.. Nul besoin de transformer ce véritable joyeau en luna-parc pour touristes refusant l’effort. La Nature se mérite et l’impact d’aménagements inconsidérés sera irréversible ! Pensons plutôt à nos enfants et à ce que nous leur laisserons.
    Ne détruisons pas ce qui fait la beauté de notre Région mais aimons la.

  25. Gaud Chauvin dit :

    Je soutiens complètement le projet alternatif de “Vigilance Mercantour”.
    S’il est acceptable de rénover quelques refuges , il est par contre inacceptable de toucher à la nature sauvage dont la préservation est la finalité d’un parc national : c’est le domaine des animaux et des
    plantes, et seulement aussi des humains respectueux de la NATURE

  26. CHABRAN Claude dit :

    On ne peut que se méfier des initiatives de certains “édiles” du Conseil général 06 quand on connait leur sensibilité aux appels des lobbies du “tourisme de masse” et des gains y afférents !
    Ceci dit, aménager et entretenir les sentiers PIETONNIERS ne peux que valoriser la montagne et y attirer ceux qui l’aiment et qui veulent la découvrir mais à pied seulement !

  27. altisud dit :

    Tout d’abord félicitation pour votre action et meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2009…
    Espérons que cette itinéraire dévastateur sera remis en cause et sera fais dans une logique d’environnement équitable pour tous !
    Petite question, est-il possible de participer à la prochaine réunion ? Elle a lieu quand ?
    Et ou peut-on trouver la proposition de 2007 ?

    Merci encore bravo pour votre travail et bonne année encore !

  28. SURGET VERONIQUE dit :

    bien que loin du Mercantour, je suis votre lutte. Il y a des paysages que l’on peut admirer de loin, ce n’est pas la peine de s’approcher du sommet. Le confort spartiate a du bon, restons humble face à la nature. La preuve, elle a souvent le dernier mot. Je suis d’accord avec Eric, la sirène “SUBVENTION” tourne parfois la tête de certains.
    Bonne année à tous et courage.
    Une priviliégiée d’Ile de France qui habite à l’orée de la forêt de Fontainebleau, un site merveilleux !!

  29. Bernard Vartanian dit :

    Merci d’avoir organisé la résistance à l’arrogance des politiques et des technocrates-experts-en-tout-genre qui n’ont jamais mis les pieds en montagne et qui depuis bientôt 50 ans se conduisent en colonisateurs au mépris de la nature, de la vie et des populations, mais au profit de leur carrière, de leur ego et du marché sous couvert de mots redoutables comme concertation etc.
    A lire et entendre ces “décideurs” à l’esprit corrompu, l’espèce à protéger en priorité aujourd’hui est l’homme.

  30. chalvet dit :

    Hier j’ai lu avec stupeur des articles de presse où le directeur du Parc est en faveur d’un aménagement (évidemment c’est un politique pas un naturaliste), le Pdt du Conseil général aussi, et où le médiatique Yann Arthus Bertrand vient se faire photographier et tien des propos “politiquement correct”, mais ce n’est pas lui qu’il faut faire intervenir, ce sont des personnes moins médiathiques certes mais plus compétentes en matière de naturalisme qui doivent se faire entendre.
    Aujourd’hui le monde du vivant est en danger partout, le sauvage est mis à mal, pourtant il faut encore des forêts sauvages, des grands prédateurs, des butineurs, des zones humides et toute la diversité. La nature n’a pas besoin de nous, elle n’a cure d’être “aménagée”. Stop au jardinage de la nature, à l’ultra sécuritaire, au tourisme de masse, à l’économie aveugle. Stop aux politiques qui ne sont que des gestionnaire d’espaces, d’argent et d’électeurs, avec comme toujours une vision dans l’urgence et à court terme.
    Non à la politique du moins pire qui est mise en place.
    Et que l’on cesse de se moquer du monde en parlant de “développement durable” ou de “Grenelle de l’environnement”. Durable, le mot à la mode, dans la presse on peut lire “pour que l’itinéraire passe durablement en Italie”. Dans les Pyrénées il y a un projet “pour une pratique durable des sports nature”, de qui se moque t’on avec ces appelations ?
    Les Alpes n’ont plus d’ours, il leur a fallu aussi réintroduire le Gypaète barbu, c’est dire le piteux état des Alpes (comme le reste de notre pays et de la planète), elles sont bien belles oui, bien propre, mais ne doivent pas servir uniquement les infrastructures touristiques.
    La nature a besoin de répit et l’homme de redevenir plus humble.
    Merci.
    Cordialement à tous
    Michel CHALVET, Citoyen et père de famille témoin chaque jour du comportement schyzophrénique des hommes consommateurs et destructeurs.
    Par ailleurs membres de Ferus, de la Sepanso et du Geob.

  31. Paul dit :

    Depuis les Écrins, je suis (et participe aussi un peu à) votre courageuse action. Sans votre vive réaction après les débuts des travaux l’été dernier, l’affaire serait passée comme une lettre à la poste. Déjà là, 8 km ont été tracés en sites vierges sans tenir compte de la flore et de l’impact sur une faune fragile.

    Votre résistance a maintenant dépassé le cadre local. Elle a permis de débusquer le projet de téléphérique du Lac de Rabuons toujours pas enterré malgré les déclarations. Elle a montré l’inutilité d’un projet où l’homme détruit ce qu’il veut rentabiliser …

    Puissiez-vous arriver à fédérer toutes les bonnes volontés autour d’une alternative crédible prenant en compte les aspirations de vie au pays des populations des hautes vallées et à la faire passer.
    C’est mon vœux en ce qui vous concerne pour cette année qui commence.

  32. massa dit :

    Nos décideurs veulent bétonner l’arrière pays comme cela a été le cas du bord de mer. Jusqu’où iront ils pour le plaisir de quelques privilégiés ? Quels touristes désirent ils attirer en leur façonnant des routes d’altitude pour des véhicules ou peut être des transports en commun ? Halte à la pollution de nos sources et de notre réserve d’air pur. Quel est le coût d’un tel projet ??

  33. Lafontaine dit :

    BALCONS DU MERCANTOUR ? Oui ou Non ?

    Le problème ne se pose pas uniquement ainsi: En effet jusqu’en Février 2008 il y avait des réunions entre les différents interlocuteurs (Les “Politiques”, le “Parc”, les Associations …).
    Il y avait donc de la concertation.

    Mais depuis, au début de l’été 2008, il y a eu un “passage en force” de nos politiques, les travaux ont commencé et ceci est absolument INADMISSIBLE !

    Nous vivons en démocratie et l’excès de pouvoir mène au mécontentement et à l’anarchie .

    La royauté a vu sa fin en 1789.

  34. Patrice Le Bonnec dit :

    Aux armes Citoyens!
    Il faut se battre pour protéger non seulement la naturemais aussi notre droit au véto contre les dérapages “interressés” de nos élus qui de plus en plus se comportent comme les princes de ce nouveau monde mercantil!
    NE TOLERONS RIEN. NE CEDONS PAS UN METRE DE TERRITOIRES DEJA PROTEGES PAR LA LOI!

  35. laplace daniel dit :

    De là à voir ses branquignols prendre pour excuse la crise pour justifier la constrution d’un autoroute pédestre il n’y a qu’un pas qu’ils sont capables de franchir sans arrière pensée. Pourquoi ne pas aussi amener les <> par hélico pendant qu’on y est! Comme le faisait dire Michel AUDIARD à Lino VENTURA dans un de ses dialogues savoureux<>.

  36. sender elisabeth dit :

    Bravo pour votre action, continuez! Stoper ces projets de saccage de la montagne est une urgence pour le futur.

  37. Sylvain Rubenthaler dit :

    Rahahhhh ! Mais faut-il etre cretin comme un journaliste de Nice Matin pour comparer cette piste a Chamonix-Zermatt (itineraire de ski de rando) ou au tour du Mont Blanc (sentier). !?

  38. gigi dit :

    comme dit G Franco les randonneurs ont droit à l’eau chaude (qu’il aurait inventé, à ce qu’on dit) et tant qu’on y est, pour que personne, trop fatigué, ne soit laissé au bord du chemin, pourquoi ne pas quadriller le Parc de routes goudronnées, facilement finançables par des buvettes et des parkings à péage ? ça donnerait l’accès à tous comme pour la mer, formidable non ?

  39. Eric Chewback dit :

    J’ai presque envie de changer de prénom quand je vois et entends l’homonyme (et pas humaniste!) ciotti.
    Respect de la nature, exemple de la 202bis, le fleuve a été rendu inaccessible aux mamifères de la forêt de la Gaude. Barrière totale ou mortelle sur 10km, résultat 2 renards écrasés cette semaine…La solution Ciotti Estrosi? Déboisé et construire sur ces parcelles de forêts qui font tâche dans l’eco Vallée bientôt lunaire (oui mais remplie de bâtiments écologiques, vont ils répondre?!!)
    On est mal baré avec les crétins des Alpes…Maritimes.

  40. MARYSE ROUSSET dit :

    Merci à cet hiver neigeux et avalancheux qui aura peut-être (?) fait comprendre que la montagne n’est pas un produit , mais un milieu naturel soumis aux règles de la nature , pas à des désirs mercantiles . Nous ne sommes pas encore à Doubaï , heureusement !
    bravo au Comité-vigilance MERCANTOUR QUE JE SOUTIENS A FOND , comme amoureuse de notre superbe patrimoine naturel , et comme animatrice bénévole de randonnée et de randonnée raquettes , formée par la Fédération Française de la Randonnée .
    Que ce soit en FRANCE ou en ITALIE , les sentiers et les refuges existent : il suffit de les aider à se mettre aux normes , et la fréquentation de ce Massif unique ne sera pas boudée , au contraire .Nous pourrons profiter de la beauté des sites , de rencontres exceptionnelles avec les gens du cru , et de beaux parcours où la sportivité ne sera pas absente .

  41. Jacques Rassat dit :

    Bravo et merci au comité vigilance Mercantour.
    Restons tous vigilants contre les attaques sournoises et sans scrupules des bétonneurs et autres promoteurs cupides. Pour eux, seuls comptent les profis qu’ils peuvent tirer à cour terme.

  42. BERGAMO dit :

    pas besoin d’aménagements lourds ;
    il y avait déjà les 4×4, arrêtez le désastre !
    Etant adhérent à l’association AMITIE NATURE, je suis pour protéger la nature.
    Les beaux sites, ça se mérite, il faut un peu suer pour y accèder.

Laisser un commentaire