retour à l'accueil Vigilance Mercantour
Le projet des Balcons du Mercantour présenté par le Conseil Général des Alpes-Maritimes et porté par son président, Christian Estrosi, avait laissé perplexes beaucoup d'observateurs et suscite déjà de nombreuses oppositions.

Outre son ampleur et son coût, il impliquait des aménagements lourds en sites vierges en plein cœur du Parc National du Mercantour (PNM) dont la charte stipule au contraire que les aménagements touristiques nouveaux doivent rester exceptionnels et répondre à un souci d’intégration dans le paysage et de réversibilité possible.

La communication autour du projet a fait l'effet d'une bombe dans le monde de la montagne et a créé un réel malaise en montrant la réalisation effective de travaux destructeurs en site vierge depuis plusieurs semaines sans aucune information préalable, en insistant sur une démarche marketing de produit d'appel et en donnant l'impression d'une volonté de mise devant le fait accompli.

Vous pouvez recevoir notre Newsletter en vous
inscrivant à la liste de diffusion de Vigilance Mercantour

Projet alternatif

La Grande Traversée du Mercantour : un projet alternatif sérieux.


Vigilance-Mercantour s'est monté sur une mobilisation citoyenne

à l'encontre du projet du Conseil Général des Alpes maritimes "Les Balcons du Mercantour"

Le travail de réflexion qui a suivi la dénonciation du projet a donné lieu à plusieurs publications dont on peut retrouver une synthèse dans la rubrique notre argumentaire.

Nous avons aussi assisté à la première commission de concertation où nous avons eu le plaisir d'entendre plusieurs autres participants remettre en cause certains choix du CG, depuis nous avons travaillé à l'élaboration d'un projet alternatif respectant un cahier des charges qui nous semble acceptable par l'ensemble des membres de la commission de concertation.

Ce projet est toujours en cours d'élaboration et des modifications vont certainement y être apportées au fur et à mesure des réunions préparatoires.

Cela étant, comme cette mobilisation est partie de vous, il nous semblait important de vous associer à la réflexion.